Redirection en cours

Expériences migratoires genrées entre l’Asie et l’Europe

Cette demi-journée d'étude est organisée par l'IFRAE autour de chercheurs qui s'intéressent au caractère genré des routes migratoires : femmes, hommes et minorités de genre suivent-ils/elles des routes particulières ? Ont-ils/elles des expériences, des stratégies et des opportunités professionnelles, familiales, intimes différentes ? Ces migrations viennent-elles bouleverser, modifier aux marges ou bien renforcer les identités et les rapports de pouvoir liés au genre ? Quels éléments de comparaison peuvent être mis en valeur entre les migrations intra-asiatiques et les migrations vers l'Europe ?Résumés des interventions « Domestiques migrantes chaoxianzu (朝鮮族) en France, en Corée du Sud et en Chine : des travailleuses socialistes issues de la Chine maoïste »LEE Mi-ae, docteure en sociologie, université Le Havre-Normandie « Devenir international et rester “traditionnel” ? : les expériences des expatriés.e.s/migrant.e.s japonais.es en France, au prisme du genre »HAYAKAWA Miyako, doctorante en anthropologie, Centre Norbert Elias, EHESS-Marseille « Routes migratoires et devenir des femmes philippines en Belgique et aux Pays-Bas »Asuncion FRESNOZA-FLOT, chercheure FNRS, Université libre de Bruxelles, Laboratoire d’Anthropologie des Mondes Contemporains (LAMC)« Le travail reproductif à la charnière de deux types de classes sociales : domestique ou "voyageuse", le récit d'une travailleuse philippine en France »ITO Ruri, professeure de sociologie, université Tsuda, TokyoProgramme complet