Le défi de la fragilité. Pour une écologie des langues et cultures du monde

La date limite de clôture des inscriptions est passée.

L'Institut français de recherche sur l’Asie de l’Est (IFRAE) et le laboratoire Langage, Langues et Cultures d’Afrique Noire (LLACAN) organisent une nouvelle conférence organisée dans le cadre de la journée « Pour une écologie de la fragilité ».


Cette rencontre est coordonnée par Mélanie Bourlet (peul 1999) et Emmanuel Lozerand (japonais 1990)


A cette occasion, l’Inalco accueillera François Paré, auteur de plusieurs essais sur le lien entre littératures et minorités linguistiques, lauréat de nombreux prix au Canada. 

 

Résumé de son intervention : dans leurs interactions politiques aussi bien que dans leurs conceptions même d’un sujet psychologique fragilisé, toutes les communautés linguistiques et culturelles minoritaires, qu’elles soient autochtones, historiques ou diasporiques, font l’expérience de la précarité. Cette fragilité s’exprime dans un rapport de pouvoir inégal sur le plan des institutions et des régimes de représentation qu’elles mettent en œuvre au sein de la société dominante. Au cours de son intervention, inspirée par son ouvrage Théories de la fragilité, il montrera de quelle manière la précarité est à la fois une souffrance vécue au quotidien par nombres d’individus minorisés et, étonnamment, une source de créativité, visant à transformer l’exclusion et la normativité en une véritable « écologie des marges », quelles qu’elles soient.

 

Cette conférence sera suivie d’un débat dans l’après-midi, intitulé « Des jardins, des langues, des diplomates : penser une écologie institutionnelle » qui aura lieu de 13h30 à 16h30 en salle 4.23.  Ouvert à tou.te.s.

88 vues Visites

J'aime

Conférence

Inalco - Auditorium

65, Rue des Grands Moulins 75013 PARIS

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Évènements suggérés

mar.

21

avr.

Kosovo-Serbie : à la rencontre des acteurs de la réconciliation

Courrier des Balkans

Arcueil