Rencontre : Excursion écopoétique dans l'univers littéraire des Peuls du Massina

La date limite de clôture des inscriptions est passée.

Christiane Seydou est agrégée de grammaire, diplômée de l’Inalco (Peul et Haoussa), Directeure de recherche honoraire au CNRS (LLACAN, UMR 7594). Elle a consacré sa recherche au patrimoine littéraire des Peuls du Mali, à travers lequel se révèle l'importance des rapports entre situation environnementale et cette expression langagière à vocation esthétique et culturelle qu’est la littérature, et dont elle a eu à cœur de révéler toute la richesse par ses publications en édition bilingue (contes, récits épiques, poésie pastorale et poésie mystique...).


Résumé de l’intervention : 
Chez les Peuls du Massina (Mali), la situation écologique trouve, dans deux genres poétiques, une illustration des rapports entre l’environnement et la littérature. L’un, le mergol, qui traite de tout sujet, recourt à l’expression poétique pour décrire la réalité écologique et l’impact de l’humain sur l’organisation de l’espace, dans une perspective directement informative, pour la transmission et la diffusion du patrimoine culturel et linguistique. L’autre, les jammooje na’i – louanges aux bovins–, déclamé par les jeunes bergers aux fêtes de transhumance, est directement lié à l’inscription de la vie humaine et animale dans l’espace et la réalité écologique, et s’en trouve naturellement conditionné, certes dans son contenu, mais plus encore dans sa forme, ses instances d’élaboration et de performance et enfin sa fonction ; ici, l’utilisation de la langue dans sa dimension plus formelle que sémantique investit ces poèmes d’un au-delà des mots. Ces deux genres poétiques illustrent deux types de relations possibles entre situation écologique et création littéraire.

175 vues Visites

J'aime

Conférence

Inalco - Salle 4.06

65, Rue des Grands Moulins 75013 PARIS

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire